ACTIVITÉS ET FESTIN DE BELTANE
Corinne (France)

Comme nous l’avons vu dans la précédente chronique, le sabbat de Beltane est la célébration de la Vie, synonyme de fertilité, abondance, croissance, purification, protection, réalisation, amour et sexualité. La Terre s’éveille de son sommeil hivernal et se couvre de végétation nouvelle. C’est le moment idéal pour se reconnecter au monde naturel et prendre conscience de notre rôle au sein de celui-ci. Nous sommes dépendants de la générosité de la Terre, même si en ces temps de modernité et de consommation à outrance, pour la majorité d’entre nous, il est plus difficile d’en être conscient. Et, la meilleure façon sera toujours de sortir à l’extérieur, d’être en nature et de sentir, ressentir la magie qui nous entoure. Les travaux de jardinage débutés à Ostara se continuent : désherbage, fertilisation, élagage, arrosage, semis, sortir les plants mis à l’intérieur à l’abri des affres de l’hiver. Dans la tradition Hopi, « peuple de la paix » faisant partie des Pueblos d’Amérique du Nord, la cérémonie du Powanu ou « cérémonie des semis des haricots » devait attirer prospérité et abondance des récoltes. Je trouve cet acte magique très en accord avec les énergies de ce sabbat et amusant à transposer dans notre pratique. Cela nous apprend aussi à prendre soin de ce que l’on sème au sens propre comme au figuré, et que nous avons sur nos rituels magiques une part d’action.

Il est de tradition de récolter la rosée du matin de Beltane, porteuse de vertus magiques afférentes à la jeunesse, la beauté, l’attraction sexuelle, la santé et la purification. Les Druides la recueillaient dans une pierre creuse juste avant l’aube. Il est d’usage également de se rouler nue dans cette rosée. L’an dernier, j’avais fait une courte méditation, assise dans l’herbe (habillée je précise), les mains posées au sol recouvertes de rosée, sous les lueurs de l’aurore arrivant. Le réveil fut dur, mais quelle magnifique sensation et énergie!! Autre activité reliée à l’Élément Eau, le « pèlerinage » à des puits ou sources sacrés. La première eau tirée est réputée avoir une grande puissance magique (jeunesse, beauté, vigueur sexuelle). Une prière peut être formulée aux esprits de puits en attachant aux branches de l’arbre le plus proche (généralement un épineux : aubépine, sorbier, prunellier, etc.), un morceau de tissu préalablement plongé dans son eau.

Les festivités pour célébrer Beltane sont très largement liées aux fleurs et à la végétation en général. Au-delà du ramassage des fleurs pour un constituer des bouquets pour décorer sa demeure et son autel, il est aussi très amusant de confectionner une guirlande ou une couronne florale, qui peut être mise en décoration, ou porter sur soi lors de votre rituel. Notons que ces couronnes étaient placées sur la tête des Reines et Rois de mai. Jusqu’à la fin du XIXᵉ siècle, il était de coutume en Irlande et en Écosse de tapisser les terrasses et les entrées des maisons de fleurs jaunes, comme protection magique.

Autre activité, la création d’un Arbre ou Pôle de mai qui remonte à l’Âge de Fer et à la période médiévale. Son symbolisme prend son origine dans celui de l’Arbre-Monde, l’Axis Mundi. Il était érigé sur les places publiques et décoré de guirlandes de fleurs, de feuilles, et depuis l’époque victorienne, de rubans de couleurs vives. Auparavant, les jeunes vierges dansaient autour en tenant un ruban, afin d’attirer fertilité et abondance à la communauté. On peut rapprocher ces danses de la coutume de la danse Morris, qui comprenait des figures assez complexes mimant le renouveau de la Nature, en lien avec la tradition de la momerie du XIIIᵉ siècle. Très semblable est la tradition des Buissons de mai : un arbrisseau épineux est décoré de fleurs, rubans, coquillages, autour duquel on danse pour attirer la chance. Nous n’avons pas toujours la possibilité d’ériger un Arbre de mai de plusieurs mètres de haut, mais il est tout à fait possible d’en créer un plus petit que vous pourrez installer dans votre cour, ou un beaucoup plus petit qui prendra place au centre de votre table lors de votre repas de sabbat. L’an dernier, sous les contraintes du confinement, j’ai juste dessiné un Arbre de mai entouré de Buissons de mai. À la fin des festivités, l’Arbre et le Buisson étaient le plus souvent brûlés.

En lien avec les énergies sexuelles de Beltane est la fabrication d’une baguette priapique agrémentée d’une pomme de pin jeune, symbole de fertilité et de sexualité, amenant un regain de confiance en soi, d’énergie, de vitalité et de force.

Pour les Celtes anciens, Beltane est consacré à la purification, bannir les influences néfastes de son foyer, de son animal et de ses possessions. Procédez à un bain rituel purificateur, à un rituel de feu purifiant le corps et l’esprit, et/ou à un rangement et nettoyage de votre demeure avec une fumigation, des eaux de lavage confectionnées par vos petites mains de sorcière!! Ce petit sort est très appréciable en ces temps où l’on sent encore en soi une certaine léthargie hivernale : assis sous les rayons du Soleil, les mains à plat au sol, on laisse partir ces énergies dans la Terre, tout en sentant en conscience l’énergie de l’astre solaire vous submerger; puis levez une citrine vers le Soleil pour la charger tout en se visualisant empli d’une nouvelle énergie de dynamisme. Gardez la citrine sur vous ou placez-la dans un endroit de passage de votre maison.

La célébration de ce sabbat est un moment propice à la divination. En Écosse, était traditionnellement pratiquée la voyance avec les œufs et « bannocks » (gâteaux d’avoine ronds, durs et compacts), que l’on faisait rouler du haut d’une colline : le sort de l’œuf ou du bannock était interprété comme une indication sur le destin de la personne l’ayant fait rouler. La divination par les fleurs (marguerites, pissenlits) permettait de connaître le nombre d’années qui s’écouleraient avant la réalisation du souhait : dans un champ de fleurs, les yeux clos, cueillir une poignée de fleurs tout en pensant à un objectif à long terme – originellement, un mariage – et compter le nombre de tiges cueilli. Cette pratique ressemble à un jeu que je faisais enfant, où l’on cueillait une marguerite à laquelle on ôtait les pétales un par un pour savoir si son amoureux nous aimait un peu, beaucoup, passionnément, à la folie ou pas du tout :-)

Pour le repas de Beltane, je vais privilégier l’idée d’un pique-nique dans l’esprit de convivialité, de légèreté de Beltane. L’entrée serait pour moi un assortiment de crudités saisonnales : betteraves, radis, carottes, asperges par exemple, accompagnées d’anchoïade et différentes sauces vinaigrette. Des bricks de poulet au citron confit, une quiche et/ou des hamburgers fait maison si vous avez un barbecue, seront parfaits comme plat de résistance. Nous pouvons suivre avec un plateau de fromages (cantal, morbier, comté, parmesan, gouda, provolone, etc.), et une petite salade florale sauvage. Les produits laitiers étant à l’honneur, il est agréable de finir le repas avec un yaourt fait maison au miel de sarrasin, de coriandre ou d’arbousier un peu amer, à manger avec des Graham crackers pour favoriser la réalisation des vœux. Beltane met en avant les gâteaux et biscuit d’avoine connus sous le nom de « bannock », qui l’on peut agrémenter d’une crème de soucis, d’une crème anglaise au citron (gratitude et bénédiction), ou encore de baies d’abondance à la crème fouettée (il vaut mieux, car ces desserts peuvent être secs). Que serait le sabbat de Beltane sans le vin de mai (vigueur, renouveau, jeunesse), à base de vin blanc, gaillet ou aspérule odorants, miel !! Pour les amateurs de café, pensez à préparer un café frappé vanille/cannelle ayant le pouvoir d’exacerber l’enthousiasme, la passion et les plaisirs.

Bon sabbat de Beltane!!

Corinne, France