COMMUNICATION AVEC LES ARBRES
Corinne (France)

La communication entre nos espèces paraît si compliquée et si simple à la fois. Ne suffit-il pas de les contempler, de les observer, de les toucher, de s’accoler à eux, de les respecter surtout, pour être digne de leur attention? Il suffit d’en prendre conscience et de s’arrêter un instant à écouter… « Nous devons prendre le temps de ralentir et de nous ouvrir, corps et âme, aux battements de l’énergie de la terre pour comprendre où nous vivons réellement » (Sandra Kynes). Je crois que le plus grand apport, le plus grand cadeau que peuvent nous faire les arbres, c’est de comprendre le Temps. Ils nous montrent que le Temps ne doit pas être un ennemi que l’on combat, mais un allié important qui nous apprend la maîtrise de la Vie. Ne plus être dans la course incessante et vaine du temps, mais être dans l’instant, dans le savoir du moment ne nous donne que plus d’énergie et de force pour continuer le chemin. Chaque chose a sa place temporelle pour être et vivre. L’arbre met des années, des siècles à grandir et atteindre une maturité relative qui évolue sans cesse, sans précipitation, dans le respect du rythme naturel de chacun, en harmonie, en symbiose. Encore plus que la Roue de l’Année, les arbres nous démontrent que le Temps est notre compagnon de toujours qu’il faut savoir respecter pour qu’il nous en donne. L’écoulement du temps n’est-il pas qu’une illusion (relativité restreinte d’Einstein)?

Il faut savoir que, comme les herbes et les plantes, chaque arbre est relié à une énergie spécifique qui lui est propre : acacia, persévérance, force, amitié; bouleau, commencement, bénédiction, renouveau; châtaignier, guérison, protection, prospérité; groseillier, défi, gain, succès; magnolia, amour, clarté, conscience de soi; etc. … Si certains arbres ont une propriété de guérison plus inhérente que d’autres, ils sont pour moi tous des guérisseurs de l’âme; leur contact permet une guérison, peut-être lente, mais certaine. Cela peut être valable également pour l’ancrage.

La connexion est simple : observer, toucher respectueusement, ressentir, méditer, faire partie de ce tout, toujours dans une attitude de gratitude, de remerciement. Personnellement, je suis d’avis qu’il n’y a besoin d’aucun artifice pour se connecter à un arbre. Votre choix se porte sur tel arbre par hasard ou parce que vous souhaitez travailler avec telle énergie; demandez-lui l’autorisation de le toucher; asseyez-vous, adossez-vous, enlacez-le ou simplement touchez-le avec les mains, et fermez les yeux, humez son odeur, communiez avec sa vibration, méditez sur la forme de ses racines, de ses branches, de ses feuilles, les autres arbres aux alentours. Et, restez là hors du temps et de l’espace. Vous devez faire un avec l’arbre, mais aussi avec son monde, sans autre artifice, car l’essentiel est autour de vous, dans les bruits de la forêt et l’impalpable. Je ne vous conseille pas l’apport de musique ou encens dans ce cas là, par respect pour l’arbre et les habitants de la forêt qui pourraient en être perturbés. La connexion peut être longue à venir, mais faites preuve de persévérance et d’humilité. Cet instant d’interaction fini, ne pas oublier de remercier cet ancêtre majestueux et de lui laisser une modeste offrande en gratitude de son partage et de son acceptation, si vous en ressentez le besoin.

Vous me direz, on ne peut pas toujours aller en forêt, on n’a pas toujours telle essence d’arbre dans notre environnement proche. Il est possible de travailler, de se connecter avec les arbres via leur fragrance (huile essentielle, parfum, encens par exemple), leurs feuilles, branches, fruits et fleurs ramassés et non arrachés, leur image, mais aussi leur nom gravé sur une bougie, en faisant appel aux esprits des arbres (« dryade » ou « hamadryade », nymphe protectrice des forêts; gnomes, fées, etc. …) ou encore l’alphabet des arbres, l’Ogham dont je vous parlerai très prochainement. J’ai découvert qu’il existe une posture de yoga dite « posture de l’arbre » ou « vrikshasana », qui semble être un bon moyen de commencer le travail énergétique avec les arbres. Je vous avoue que cette posture demande beaucoup d’équilibre, mais vous pouvez vous aider en vous adossant à un arbre justement, ce qui je trouve, augmente l’énergie de cette posture.

Pour aller un peu plus loin que la simple idée de communication pour se connecter à eux et leur énergie, les arbres, rassemblant en eux les 4 Éléments, sont pour moi une grande source d’inspiration, que ce soit dans la vie de tous les jours, ou pour ma pratique magique. Au-delà de vous aider à vous apaiser, vous ancrer, vous recentrer, ils vous ramènent à la Magie originelle, la magie naturelle. Mes rituels, le décorum de mon autel sont inspirés directement des arbres présents autour de moi. Ma première action pour préparer un rituel est d’aller au plus prés de la nature de manière physique ou par la pensée, et d’y rechercher ce qui fait écho à mon intention pour construire cet acte magique.

À bientôt, au détour d’un sentier forestier, auprès des arbres, nos compagnons de vie!!

Corinne, France