INSPIRATION
Corinne (France)

Le mois d’avril était sous le thème de l’inspiration et de la créativité chez Demoiselle Étrange. La Nature et les Éléments nous inspirent et nous aspirent vers ces courants créatifs, où tout est en mouvement, tout change, se crée et se recrée. C’est un bon moment pour rehausser sa confiance en soi et aller vers les opportunités.

L’inspiration, du latin « inspiratio », peut se définir comme un « souffle émanant d'un être surnaturel, qui apporterait aux Hommes des révélations », ou encore « le souffle créateur qui anime les artistes, les chercheurs ». Dans cette notion se mêlent l’imagination (faculté de se représenter ou de former des images à travers l'esprit à partir d'éléments dérivés de perceptions sensorielles ou d'abstractions) et la créativité (processus psychologique par lequel un individu témoigne d'imagination et d'originalité dans la manière d'associer des choses, idées, situations, ou la capacité à imaginer ou construire et mettre en œuvre un concept neuf, ou encore à découvrir une solution originale à un problème). Ainsi, inspiration, imagination, créativité, originalité ne seraient que des caractéristiques imbriquées les unes dans les autres : l’être inspiré crée, imagine des idées originales, sans modèle de même nature, uniques.

L’inspiration est également le fait d’aspirer de l’air dans les poumons via la contraction des muscles (diaphragme, muscles intercostaux) menant à l’expiration où l’air ressort des poumons via le relâchement desdits muscles, dans le processus de la respiration. J’ai trouvé ce parallèle entre le souffle inspirant et le souffle vital très pertinent. L’« inspiratio », comme l’air, vient de l’extérieur de l’être et l’entoure, puis est absorbé par lui, pour faire son chemin à l’intérieur de son cerveau – au lieu des poumons, même si le cerveau doit être oxygéné pour continuer à fonctionner –, et en ressortir transformer, transmuter en une création originale, intrinsèque à cet individu, comme une expression de lui-même.

Cette part d’inspiration, d’imagination, de créativité fait partie de chaque personne, à des degrés différents. Notons que le mot enthousiasme, venant du grec ancien « ἐνθουσιασμός », signifiait à l'origine inspiration ou possession par le divin, ce qui sous-entend une communication divine de l’inspiration. Selon Platon, les poètes et les rhapsodes (chanteurs) ont pour rôle de servir d’interprètes entre les dieux et la population. Les Dieux et les Muses insufflent l’inspiration dans l’esprit des poètes, qui écrivent leurs vers sous leur emprise surnaturelle, et, les rhapsodes, de cité en cité, récitent ces poèmes et, possédés par la même inspiration divine, communiquent cette ferveur à la population. Dans la mythologie grecque, les neuf filles de Zeus et Mnémosyne, titanide fille d’Ouranos et Gaïa et déesse de la Mémoire, représentent, protègent une forme d’art, et en soufflent l’inspiration aux Hommes : Clio, l'histoire; Euterpe, la musique; Thalie, la comédie; Melpomène, la tragédie et le chant; Terpsichore, la danse; Érato, la poésie lyrique et érotique; Polymnie, la rhétorique; Uranie, l'astronomie et l’astrologie; et, Calliope, la poésie épique.

Le processus de création, matérialisation de la créativité et de l’inspiration, est à rapprocher de l’Arbre de Vie de la Kabbale, représentation du processus de création mettant à l'œuvre, dans le Macrocosme et le Microcosme, des énergies créatrices émanant du divin. L’Arbre de Vie est également employé en magie hermétique, où le processus de formation est celui de l'acte magique, et le rôle spécifique d'une « Sephira » est activé par l'invocation de la puissance active qui lui est associée. Il est dit que cette carte du processus des 10 étapes de la création consciente, via les « Sephiroth » (centres énergétiques, et pluriel de Sephira), peut être appliquée à tout processus de création, et donc peut nous aider à trouver l’inspiration, stimuler notre créativité qui n’est parfois pas au rendez-vous. Notons qu’au-delà du manque d’inspiration, il y a parfois des blocages à dissoudre.

Ces énergies sont reliées à l’Élément Air (l’intellect, les études, la liberté), mais, personnellement, je les mets également sous le signe de l’Eau (intuition, émotion). Lorsque le syndrome de la page blanche fait son apparition, je décroche de mon travail créatif quelques instants, pour sortir humer la Nature, les Éléments et clarifier mon esprit. Les meilleurs moments sont les périodes de forts vents, qui me permettent de balayer cette leucosélophobie passagère. Récemment, j’ai pu constater que l’alliance vent et pluie était parfaite pour ça, car plus rapide et efficace (balayage et nettoyage) ; même si je rentre trempée… Quand cela n’est pas possible, j’allume une bougie jaune orangé, mets mes mains au-dessus en cloche et me concentre pour visualiser la chaleur entrer en moi tout en répétant « inspiratio ». Ou encore, j’allume un encens de benjoin ou d’oliban. Il m’arrive aussi de placer une cornaline, une sélénite, un œil-de-tigre, une sodalite sur le clavier. Et, lorsque les Muses me font entièrement défaut, j’allume un encens et une chandelle orangée et manipule des cristaux, et vais à l’extérieur connecter avec la Nature !! MDR :-D

Cette énergie créative étant reliée à l’Élément Air, petit astuce chez Demoiselle Étrange pour trouver/retrouver l’inspiration : lier à son stylo, pinceau, etc. une plume chargée d’intention de création. Cette plume peut être également déposée sur le clavier de son PC, à laquelle j’associe un aimant arc-en-ciel pour l’attraction.

Le moment propice à la pratique magique dans une intention inspirante et créative est la Pleine Lune et la Lune croissante. Mercure, Neptune et la Lune seront des planètes à utiliser dans vos actions magiques. Les correspondances − dont la liste n’est pas exhaustive – sont les chandelles jaunes, orange, bleue, violette et noire; en plus de la cornaline, de la sodalite, du péridot et de l’œil de tigre, la pyrite, l’améthyste, la malachite et la turquoise; la verveine, le romarin, le chèvrefeuille, le muguet, l’angélique et la vigne; en magie des arbres, le catalpa, l’érable, le mesquite et le sassafras. J’associe l’inspiration et la créativité aux arcanes du tarot de la Lune XVIII, de l’Étoile XVII, de l’Hiérophante V et du Fou, qui seront un plus dans les rituels.

Les moments de créativité, où l’on est habité par l’inspiration, où l’imagination est seule maître du jeu, où notre originalité s’exprime sans limites, sont des moments de pure magie à chérir et à cultiver le plus possible, car au-delà de créer, on se connecte à soi-même, à son pouvoir magique intérieur. Le Temps s’efface, se suspend, le mental se met sur pause, et on permet à notre connexion aux énergies élémentales et naturelles, de s’extérioriser. L’imagination, la créativité, l’inspiration sont vitales pour l’Homme, sans quoi il ne serait plus…

Corinne, France