MABON GASTRONOMIQUE
Corinne (France)

Nous voilà déjà au sabbat de Mabon, équinoxe d’Automne, 21 septembre 2020... L’Automne semble pointer le bout de son nez même si, avec les températures estivales que nous avons encore ici (plus de 25 ° Celsius), cela paraît si loin...

Le terme équinoxe vient du latin æquinoctium, qui lie æequs (égal) à nox (nuit), et désigne le moment où la durée du jour est égale à celle de la nuit. Le Soleil, dans son mouvement propre apparent sur l'écliptique (plan géométrique contenant l’orbite de la Terre autour du Soleil), traverse l'équateur céleste et passe de l’hémisphère à Nord à l’hémisphère sud.

C’est la période où la noirceur prend la place de la lumière, où les jours commencent à être de plus en plus courts et les températures tombent telles les feuilles des arbres, nous annonçant l’arrivée proche de l’Hiver, temps des écharpes, des pulls de laine, des gros manteaux, du chocolat chaud, des feux de cheminée, de la neige parfois…

Selon la tradition wiccane, le Dieu est mort, sacrifié à Lughnasadh pour assurer de bonnes récoltes et se prépare à quitter son enveloppe charnelle pour entrer dans le monde de l’invisible et renaître à Yule dans le ventre de la Déesse.

Chez les Celtes, la légende veut que le dieu Mabon, symbole de fertilité, fils de Modron représentation de la déesse mère, ait été enlevé 3 jours après sa naissance et séquestré dans l’Annwvyn, l’Autre Monde. Il sera délivré par le druide Gwrhyr. Mabon a obtenu la jeunesse éternelle suite à ce séjour et sera vu comme un médiateur entre les Hommes et les dieux.

Mabon nous rappelle que nous avons autant besoin de lumière que d’obscurité. Après les récoltes, le calme et l’introspection sont nécessaires pour cheminer tout au long de la Roue de l’Année. C’est la seconde fête des moissons après Lughnasadh, où l’on célèbre la fin des récoltes, l’arrivée de l’Automne, et on exprime sa gratitude pour l’abondance des récoltes passées. Il est temps aussi de se préparer pour l’Hiver, engranger tout ce qui a été accompli, faire le bilan des mois passés, en finir avec les actions commencées pour débuter de nouveaux projets et faire la liste des futurs objectifs à atteindre.

La célébration de Mabon est un symbole d’équilibre entre jour et nuit, énergie de vitalité et de repos et nous invite à travailler sur la notion d’équilibre dans sa vie et d’harmonie et, à être dans un mouvement d’introspection tournée vers soi et de bilan de ce qui a été accompli et de ce qui reste à accomplir jusqu’à la fin de l’année. C’est le moment de faire le grand ménage, de purifier sa demeure, faire sécher les fleurs/plantes/graines, procéder à des rituels de protection sécurité.

Mais, pour ma part, la plus importante action dans cette célébration, avec la gratitude que nous devons avoir pour l’abondance reçue, est la connexion avec la Nature et la contemplation de ses changements. Il est précieux de se balader en forêt, d’admirer les couleurs des feuilles de vert passant à des oranges, jaunes, rouges mordorés, écouter les craquements de ces feuilles sous nos pieds, les petits animaux s’affairant à faire des provisions pour l’hiver, le soleil et les nuages dansant dans une chorégraphie calme et sereine… Au cours de ses balades, laissez quelques offrandes à la Nature, remerciez les Elements et les habitants invisibles de la forêt, et accueillez les cadeaux qui vous sont faits.

Hormis la célébration de Mabon dans la Nature, je trouve qu’il n’y a rien de plus génial et plaisant que de célébrer un sabbat autour d’un bon repas, où le seul fait de cuisiner devient un rituel magique. La cuisine magique « n’est pas la cuisine de tous les jours, c’est un acte fait en conscience, où les outils du quotidien deviennent des alliés magiques » (Lisbeth Nemandi). De même, les ingrédients seront choisis en fonction de leurs correspondances et de leur propriété magique, mais aussi parce que ce sont des légumes de saison : noix, carottes, courges, grenades, légumes racines, pommes, figues, raisins, oignons, maïs, champignons, etc. tous les fruits et légumes d’Automne. Il n’est pas la peine de se lancer dans des recettes gastronomiques, mais de simples plats chargés de votre intention : poêlée de carottes avec une persillade, quiche aux oignons, pommes soufflées, tarte aux pommes, pommes au four, du raisin frais avec un bon fromage paysan, châtaignes grillées… accompagnés de cidre, ou de jus de pomme/raisin ou de vin.

Je vous partage quelques idées recettes qui m’ont mis l’eau à la bouche et qui j’espère vous inspireront.

Apéritif aux figues
Ingrédients :
1 litre de vin rosé
8 figues sèches
2 amandes sèches
1 petit verre d'eau-de-vie
1 bâton de vanille
200 gr de sucre
2 verres d'eau.

Faire macérer les figues dans le vin rosé pendant 10 jours. Filtrer le mélange. Faire fondre à petit feu le sucre dans l'eau, ajouter la préparation filtrée et laisser cuire pendant 10 minutes. Mélanger bien puis ajouter l'eau-de-vie, la vanille et les amandes. Laisser reposer pendant un mois. Filtrer à nouveau pour mettre en bouteille et laisser vieillir quelque temps au frais avant de déguster.

Pain à l’oignon
Ingrédients :
350 g de farine de blé
1 gros oignon
12 g de levure fraîche de boulanger
18 cl d'eau tiède
1 cuillère 1/2 à café de sel fin
2 cuillères à soupe d'huile d'olive
1 œuf

Émincez très finement l'oignon. Délayez la levure dans l'eau chaude. Versez la farine dans un saladier et ajoutez-y la levure en mélangeant bien. Ajoutez-y le sel et l'huile d'olive puis pétrissez énergiquement pendant 10 minutes pour obtenir une boule lisse et homogène qui ne doit pas coller. Laissez reposer dans un plat couvert d'un linge pendant 45 minutes.

Pendant ce temps, faire chauffer 1 cl d'huile d'olive dans un poêle et faire revenir l'oignon émincé. Faites le dorer, mais évitez de le faire noircir. Puis laissez refroidir. La pâte doit avoir gonflé. Déposez-la sur un plan de travail fariné et rompez-la en deux boules. Incorporez alors les oignons. Façonnez deux pains et rangez-les sur une plaque de four farinée avant de couvrir et laissez reposer 2 h 30. Préchauffez le four à 240 °. Badigeonné les pains d’œuf battu et incisez les d'une croix . Enfourner 35 minutes puis abaisser la température à 210 ° pendant 10 minutes. Laissez refroidir sur une grille.

Note : Ce pain doit se préparer le jour de sa consommation, car après il manque de souplesse

Cidre épicé
Ingrédients :
2/3 tasses de cidre de pommes
1/3 tasse d'eau
1 bâton de cannelle
1/2 c. à thé de clous de girofle entiers
1/2 c. à thé de toute-épice entier
1 tranche d'orange ou de citron par portion (garniture)
1 bâton de cannelle par portion (garniture)

Faire frémir tous les ingrédients (sauf les garnitures) dans un chaudron moyen pendant 10 min. Filtrez. Servir chaud avec une tranche de fruit et un bâton de cannelle.

Légumes d’automne
Ingrédients :
1/2 oignon moyen
1 branche de céleri
2 c. à café d'huile d'olive
3 pommes de terre moyennes
2 panais
2 carottes
2 c. à café de persil frais
Un peu d'ail émincé
Un peu de sel

Préchauffez le four à 200 °C. Pendant ce temps, coupez l'oignon et le céleri en morceaux. Faites revenir l'oignon et le céleri dans l'huile chaude jusqu'à ce que l'oignon devienne translucide. Pelez et coupez ensuite les pommes de terre, les carottes et les panais en morceaux. Combinez tous les légumes dans une casserole graissée. Assaisonnez avec un peu d'ail, de persil et de sel puis laissez cuire jusqu'à ce que les légumes deviennent tendres.

Tarte aux pommes
Ingrédients :
2 portions de pâte à tarte feuilletée
6 à 8 pommes pelées, évidées et tranchées
1/2 tasse de sucre
1/2 tasse de cassonade
2 c. à café de farine
1 pincée de muscade
1/2 c. à thé de cannelle
2 c. à café de beurre

Préchauffez le four à 250 °C. Pendant ce temps, étalez votre première portion de pâte à tarte dans votre moule. Mettez les pommes dans le moule puis mélangez les sucres, la farine, les épices et saupoudrez le tout sur les pommes. Parsemez également de quelques noisettes de beurre. Couvrez ensuite la tarte de l'autre portion de pâte et faites-y des incisions. Pressez les bords de pâtes et gaufrez-les pour qu'ils ne se rouvrent pas et laissez cuire pendant 45 minutes.

Ma version simplifiée : sur une pâte à tarte brisée sucrée, étaler de la compote de pommes maison (bien sûr, parfumée à la cannelle si vous voulez ou au calvados) et par-dessus déposer les lamelles de pommes. Saupoudrer de sucre cassonade et enfourner 30-40 min

Beurre de pomme Mabon
Ingrédients :
4 kilos de pommes à cuire (dénoyautées et épluchées)
2 litres d’eau
1 1/2 livre de cidre
1 1/2 livre de sucre
1 c. à café de cannelle (ou au goût)
1 c. à thé de clou de girofle
1 c. à thé de vanille (ou au goût) (facultatif)

Lavez et coupez les pommes en petits morceaux, couvrir avec de l'eau et faites bouillir jusqu'à ce que les pommes soient tendres. Pressez à travers un tamis pour retirer les peaux et pépins restants. Emmenez le cidre à ébullition, puis ajoutez la pulpe de pomme et le sucre. Cuire jusqu'à ce que le tout épaississe, en remuant constamment pour éviter que cela ne brûle. Ajoutez les épices et laissez cuire jusqu'à ce que le tout ait suffisamment mariné et que les épices aient eu le temps de se propager dans le mélange. Ajoutez la vanille, si désiré. Versez dans des bocaux stérilisés et scellez le tout! Si le mélange n'est pas assez sucré, vous pouvez toujours ajouter du sucre supplémentaire. Ajoutez du zeste d'orange râpé, à la dernière étape de cuisson, pour ajouter un goût supplémentaire, des plus intéressants.

Gelée de pommes
Ingrédients :
1 kg de pommes
500 g de sucre fin
Eau
3-4 pots de confitures ébouillantés

Laver les pommes. Les couper en petits morceaux en conservant la peau. Mettre le tout dans une casserole. Couvrir d’eau à hauteur et porter à ébullition. Baisser ensuite le feu et laisser cuire à feu doux durant 30 à 45 minutes. Disposer une étamine ou un torchon propre sur un saladier. Récupérer les pommes à l’aide d’une écumoire et les disposer sur l’étamine (ou le torchon). Presser les pommes à travers l’étamine pour extraire le maximum de jus. Vous devez en obtenir 85 cl soit 850 g environ. Mettre le jus dans une casserole avec le sucre. Remettre à chauffer et faire cuire à frémissement durant 1 h à 1 h 15 puis porter à ébullition durant 15 minutes pour terminer la cuisson. Pour savoir si la gelée est prête, verser une goutte de la gelée sur une assiette froide. Si elle se fige : c’est prêt. Sinon : poursuivre la cuisson. Écumer la gelée puis la mettre encore chaude en pots, fermer les pots et les retourner.

Bien sûr vous pouvez y ajouter les épices que vous aimez telles de la cannelle, ou des herbes comme de la lavande (à petite dose pour ne pas avoir un goût de savon). La recette est également adaptable version confiture : laver et couper les pommes en petits morceaux; les mettre dans une marmite avec le sucre (800 g pour 1 kg de pommes) ; porter à ébullition puis à feu moyen laisser cuire 30-35 min en remuant de temps en temps; idem pour savoir si la confiture est prête, verser s’en une goutte sur une assiette froide, si elle se fige : c’est prêt, sinon : poursuivre la cuisson; mettre en pots la confiture encore chaude et les retourner.

Bon appétit et bon sabbat de Mabon !!!

Sources bibliographiques :
www.lacoupedesfees.jimdo.com
www.mysticsmoon.com
www.le-sidh.org

Corinne, France