BANNISSEMENT DE GLACE

En ce temps du renouveau et de l’introspection, il est opportun et même nécessaire de prendre des décisions pour mieux avancer. Encore mieux, de se délester de certaines choses passées, qui traînent encore, qui nous empêche même d’avancer dans nos décisions et résolutions.

Mettre le doigt dessus est une chose, faire le choix de laisser partir cette personne, cette pensée, cette habitude qui nous gâche un peu – ou beaucoup - l’existence est une décision parfois dure à prendre même si nous savons que c’est pour le mieux… mais c’est une décision d’amour envers nous-mêmes, et envers nos proches aussi… laissons cette chose derrière nous, mais encore mieux, figeons-le dans la glace… Il est préférable de faire ce rituel en phase décroissante de la Lune.

MATÉRIEL
- Papier et crayon
- Bol (faites un choix éclairé, une fois le rituel entièrement lu)
- Ficelle noire
- Petite pierre

RITUEL
Installez-vous dans un endroit calme, et si vous le souhaitez, instaurez un espace-rituel (chandelle, encens, etc.)Réfléchissez à ce que vous voulez BANNIR de votre vie. Pensez à comment cela vous affecte. Envoyez tout cela dans votre main, votre crayon. Écrivez cette chose à laisser derrière. Imaginez que ce que vous écrivez boit cette noirceur en vous. Cela peut-être un mot, un nom, une page complète sur le sujet. Quoi qu’il en soit, vous SAVEZ que cela doit sortir de vous. Pliez votre papier par trois fois. Récitez à chaque fois :

De ma Vie tu ne fais plus partie.
Figé dans la glace ce passé sera
Cette noirceur qui m’habitait, soignée par la Terre


Changez d’énergie. Imaginez comment vous serez mieux sans « cela » dans votre vie. Avec cette pensée positive, attachez votre papier afin qu’il reste plié, autour de la pierre avec la ficelle. Mettez le tout dans votre bol. Remplissez d’eau. Enfin, placez-le dehors au froid.

Au troisième jour, démouler le bloc de glace, et aller le porter au pied d’un arbre mature. Remerciez-le avec une petite offrande de métal (une pièce de monnaie est une manière facile) ou de nourriture (noix/graines/fruits), et par ces paroles (ou quelque chose de plus personnel à vous) :

Je te confie ce qui ne peut plus être chez moi.
S’il -te-plaît, envoie-le au plus loin de tes racines.
Je t’offre cette offrande en reconnaissance. Merci

Quittez sans vous retourner.

Maggÿe