RECONNAÎTRE LA JOIE

Nous transitons vers février, qui débute agréablement par la célébration d’Imbolc. Je trouve que ce moment est parfait pour se créer une bouteille ou une boîte de la Joie.

La monotonie de la routine nous gagne facilement. Parfois nous avons l’impression que nous faisons que suivre un sentier de choses à faire, de besognes, du travail. Mais malgré ces moments plus ordinaires, il y a toujours un petit quelque chose de positif. Et si nous n’en trouvons pas, simplement de regarder la nature Être, est un moment qui nous fait du bien. Prenons le temps de souligner ces petites et grandes joies de notre précieuse vie :

MATÉRIEL
Bouteille, pot Mason d’un litre, ou boîte.
Votre créativité
Éléments choisis pour décorer votre contenant

Voici des pistes d’idées pour la décoration de votre contenant :
- Choisir les couleurs que vous aimez ou représentent ce que vous attirez dans votre contenant
- Choisir un petit objet qui représente chacun des éléments
- Dessiner des symboles significatifs représentant la Joie
- Ajouter un petit quartz afin de faire rayonner la belle énergie que vous déposerez quotidiennement dedans.

RITUEL
Installez une ambiance propice : musique (nous avons une belle playlist de février pour vous sur Spotify), chocolat (oui oui ! Faisons-nous plaisir), vêtement, encens préféré, chandelle si cela vous fait plaisir! Cela peut être simplement dans le silence, la tranquillité. Soyez simplement disposés, et dans le moment présent.

Une fois votre contenant transformé pour recevoir vos joies, choisissez un endroit d’où vous le verrez tous les jours. Disposez des petits papiers et des crayons.

Chaque jour, prenez un moment pour trouver quelque chose de positif à écrire, et placez cette petite joie dans votre contenant. Si des personnes habitent avec vous, invitez-les à faire de même. Quand nous pourrons avoir de la visite, si votre « happy jar » suscite un intérêt, proposez aux curieux d’y déposer un petit mot. Ne vous mettez pas de pression au « chaque jour », sauter quelques jours n’est pas nuisible, mais revenez à votre pratique dès que vous y pensez.

À la fin de l’année, les adeptes de la « happy jar » aiment prendre un moment pour le vider, et lire tous ces petits mots positifs.

Enfin, si vous êtes une personne qui est du type à voir le verre à moitié vide au lieu d’à moitié plein, c’est une belle manière de vous « programmer » À penser positivement.

Pour finalement terminer, si vous avez des enfants, je vous suggère fortement de le faire avec eux. Je vous souhaite une belle transition dans le mois de février, dédié à l’optimisme!

Maggÿe